AROM'ISA

le Soin, la Santé, la Beauté et le Bien-Être par les Plantes, les Huiles Végétales et Essentielles, les Eaux Florales et les Argiles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 GUIMAUVE altheae officinalis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
aromisa
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 809
Age : 51
Localisation : 13 FOS SUR MER
Emploi : Conseillère en plantes medicinales
Loisirs : nature et plantes
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: GUIMAUVE altheae officinalis   Jeu 28 Sep - 10:50

GUIMAUVE

Althaea officinalis

Appelée aussi bourdon de Saint-Jacques, guimauve officinale, et mauve blanche, en anglais Marsh Mallow, la guimauve est mentionnée par Pythagore, Platon et Virgile. Au VIIIème siècle, charlemagne exige qu’on la cultive dans les jardins des monastères afin d’utiliser les vertus adoucissantes de sa racine contre la toux.

La guimauve, de la famille des malvacées, pousse dans les terres humides mais ensoleillées, au bord des fossés et des ruisseaux, en lisière des haies et dans les prairies.

On récolte ses feuilles en juin, ses fleurs en juillet et ses racines en septembre. Adoucissante, calmante, béchique (contre la toux), émolliente et pectorale, la plante est employée en usage interne en infusion de racines, de feuilles ou de fleurs afin de combattre les bronchites, laryngites, entérites et toux mais aussi pour calmer les douleurs de dédoublement des gencives des nourrissons, et en usage externe, en décoction de racines, pour des gargarismes contre les angines, et pour laver les yeux et les paupières lors d’inflammations.

Infusions de guimauve (usage interne) :

20 gr de racines pour 1l d’eau bouillante, que l’on peut boire sans restriction, afin de lutter contre les affections intestinales et la constipation.

Une autre infusion de guimauve (20 et 30 gr de feuilles et de fleurs en proportion égales dans 1l d’eau bouillante) peut être préparée pour lutter contre les inflammations dues à la toux, aux maux de gorge et à la toux.

Décoction de guimauve (usage externe) :

40 gr de feuilles, ou de racines, par litre d’eau, qu’on utilise en gargarisme contre les angines, pharyngites, trachéites, ou en compresses appliquées sur les furoncles et les abcès.

Sirop de guimauve :

Mélanger 100 gr de racine de guimauve séchée à 50 gr de raisins secs, et verser le tout dans 4 l d’eau qu’on laisse frémir jusqu’à ce que le volume soit réduit de moitié. On filtre alors dans un tamis, puis on ajoute 15 gouttes d’eau de fleur. Bien mélanger et mettre en bouteille ; on l’utilisera, plusieurs fois par jour s’il le faut, contre la toux, les angines et les irritations de la gorge.

_________________
Conseillère en phytothérapie et Aromathérapie.
Le soin et le Bien Être par les plantes et les huiles essentielles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
GUIMAUVE altheae officinalis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Stachys officinalis L. ] Bétoine officinale ?
» Moi c'est Guimauve
» jojoba et guimauve
» Se soigner avec les plantes : la guimauve officinale
» guimauve végétalienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AROM'ISA :: PHYTOTHERAPIE - HERBORISTERIE :: FICHES DES CRIPTIVES DES PLANTES G-
Sauter vers: